• 22 juillet 2013 : la canicule

    La canicule, c'est ce que la météo nous prévoit pour aujourd'hui, mon fils. Alors, je reste enfermée dans la maison avec la climatisation, comme hier d'ailleurs. Vive l'été !!! Je ne trouve pas ce qu'il y a de bien dans cette saison dont on ne peut profiter la majeure partie des journées tant la chaleur est écrasante. Là, de suite, il y a déjà 32° à l'ombre : une horreur !

    Cet après-midi, ton papa de coeur a rendez-vous chez le généraliste ; il a trop mal au genou.

    La semaine qui vient de passer a été calme en dehors du boulot. La précédente a été plus remuante.

    Je t'avais parlé du concert rock reporté à cause d'un gros orage. Il avait été reporté au mardi soir et j'avais prévenu mon patron que je voulais y aller avec les amis. Et bien, non, je n'ai pu quitter la clinique qu'à 20h45 et j'ai donc abandonné l'idée de participer à ce concert où je serais arrivée bien trop tard. Du coup, je me suis énervée et j'ai dit "deux mots" au patron. Plus que 8 mois et 11 jours avant la retraite !

    Le samedi après-midi qui a suivi, nous sommes allés chercher des melons à Roquemaure, comme chaque année : un délice, ces melons plein champ ; nous en avons ramené pour Bernadette et Elie et les leur avons déposés sur la route du retour. C'est là que Bernadette a lancé l'idée d'aller manger ensemble dans un petit resto. Ni une, ni deux, nous voilà partis pour le Mas des Pélitènes à Jonquerettes. Une petite soirée bien sympathique.

    Le lendemain matin, nous sommes passés chercher les mêmes pour nous rendre à Viens où le prof de peintures de ton papa de coeur faisait une exposition. Nous avons mangé tous les cinq au restaurant Le Petit Jardin qui ne "paie pas de mine" mais qu'est-ce qu'on y mange bien ! nous y retournerons à l'occasion. Sur la route du retour, nous nous sommes arrêtés à Banon où nous avons acheté du fromage. Un dimanche pendant lequel je n'ai pas eu le temps de ressasser contrairement à celui d'hier.

    Expo de notre ami Lucien à Viens (1)
    Expo de notre ami Lucien à Viens (3)
    Au restaurant Le petit jardin à Viens (6)
    Au restaurant Le petit jardin à Viens (5)
     
    Et nous repartons pour une nouvelle semaine de boulot au bout de laquelle il y aura un nouveau week-end sans rien de prévu. Ton papa de coeur travaillera de nouveau le dimanche matin. Le mardi suivant, ta mamie arrivera chez nous et elle y restera jusqu'après le mariage de ton cousin le 17 août.

    Je pense fort à toi, mon coeur, et tu me manques à la folie. Je suis certaine que parfois, tu nous aurais accompagnés dans nos virées. C'est ce à quoi je pense à chaque fois que je quitte la maison.

    by4426ey

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Patinette
    Mercredi 24 Juillet 2013 à 10:52
    La canicule est aussi au rendez-vous chez nous, on frôle les 35° à l'ombre, sans le moindre souffle d'air... Je suis en congé depuis jeudi soir mais finalement je passe une bonne partie de la journée enfermée avec les ventilos.. Tu as raison des étés aussi chauds ne sont pas spécialement agréables mais pour l'instant pas de choix que de subir ces fortes chaleurs. J'ai Kylian depuis dimanche et c'est dommage qu'il fasse si chaud car on ne bouge pas beaucoup. Dimanche c'est le départ pour Manosque, je ne suis pas prête de trouver un peu de fraicheur. Gros bisous à vous deux, la seule chose positive est qu'on va se voir.
    2
    mamietitine
    Lundi 29 Juillet 2013 à 16:01
    coucou ma douce une petite visite pour venir te souhaiter une belle semaine Ah oui , qu'est ce qu_ils peuvent nous manquer.... Ils sont si présents dans nos pensées , qu'on a l'impression qu'ils sont encore avec nous , et cela aide.. Je t'envoie pleins de bisous et bon courage pour ton boulot mamietitine
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :