• 26 août 2014 : la date maudite approche

    Il y a presqu'un mois que je ne suis plus venue ici, mon coeur. Beaucoup d'occupations et puis le début septembre qui revient, qui revient... Qu'il est long le chemin pour aller te rejoindre !

    Nous avons passé, début août, une semaine à Paris : beaucoup de visites mais ça ne nous gênait pas quand elles étaient programmées à l'intérieur car, dans l'ensemble, nous avons eu pas mal de pluie. Heureusement, elle nous a épargnés pour les grandes eaux nocturnes du château de Versailles.

    A la nôtre !
    Au restaurant du Musée d'Orsay (1)
    Musée Grévin (1)
    Musée Grévin (15)
    Passages couverts (7)
    Les grandes eaux nocturnes du château de Versailles (14)
    Les grandes eaux nocturnes du château de Versailles (20)

    Et puis, la semaine de notre rentrée a été consacrée à la finition du diaporama pour Marion et Charles, à l'esthéticienne, à la coiffeuse, etc...

    Il a fait beau le jour du mariage et moi, j'étais heureuse du petit vent qui soufflait et qui rafraîchissait. Une très bon après-midi et une soirée endiablée où les jeunes et moins jeunes ont mis le feu.

    DSC00429
    IMGP4069
    IMGP4076

    Depuis, nous ne sommes pas vraiment retombés dans la routine puisque, samedi soir, nous avons fait une soirée pizzas chez Bernadette et Elie avec Marie-Hèlène, Georges, Viviane, Jacques et une de leur petite fille.

    On est mardi aujourd'hui ; sais-tu qu'il me faut souvent réfléchir à deux fois pour me repérer dans le temps ? J'ai perdu tous mes points de repère en arrêtant de travailler. Mais attention, je me souviens très, très bien que nous partons en croisière le 14 novembre !

    Tu me manques, mon ange ; le temps parait bien long sans tes visites, tes sourires, tes râleries, tes éclats de rire, tes taquineries, tes discussions avec ton papa de coeur au sujet des voitures ou du rugby... bref, tout nous manque de toi.

    J'ai fort pensé à toi le jour du mariage de Marion et Charles ; nous étions une table de 8 : les grands-parents du marié, le couple Pouget, Monique (soeur de ton papa de coeur), Momon et nous deux. Pendant la soirée, la mère de la mariée est venue nous taquiner "ça va, les vieux !" Momon s'est alors mis en colère car il refuse qu'on l'appelle le vieux. "qu'est-ce que ça peut faire, lui ai-je dit, c'est dit gentiment. et puis, quand Fabien entrait dans la maison, il criait "salut, les vieux", ça nous faisait sourire, Gib et moi". Du coup, son "caca nerveux" a cassé toute l'ambiance à table.

    C'est la vie qui est compliquée ou les gens qui se la compliquent ?

    Allez, je vais réessayer de joindre notre mutuelle pour la prise en charge de l'hospitalisation ambulatoire de ton papa de coeur lundi prochain ; on va lui extirper la veine saphène interne droite dans laquelle se forme un caillot. Je compte sur toi pour veiller sur lui, hein ?

    Je t'aime, mon fils.ang (4)

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :