• et oui, Fabien, on est le 3 janvier 2009 et, vers 19 heures, ça fera 4 mois que tu auras quitté le monde des visibles.

    dur, dur de vivre cette absence de tous les jours même si je sais que tu es toujours près de nous.

    tout nous manque : tes arrivées impromptues à la maison (combien de fois ai-je espéré voir la porte s'ouvrir et toi apparaître ?), tes blagues, ta connivence avec Gilbert pour me faire "marcher", tes sourires, tes rires, tes râleries parce qu'oh oui, tu étais râleur, de te voir, de te toucher, bref tout...

    ce matin, avant d'aller travailler, je suis allée au cimetière avec les soeurs à Gilbert ; je sais que tu n'es pas là-bas, qu'il n'y a que l'urne contenant les cendres de ton corps physique mais bon, c'est le seul moyen, à part continuer à te parler, de te montrer qu'on t'aime toujours.

    ta photo sur le médaillon fixé dans le paysage de provence que nous avons fait graver me sourit comme pour me dire : mais je suis là, maman.

    je sais que tu es là, mon fils, et je t'aime.









    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique