• Et oui, mon fils, me voilà encore bien partie pour passer une nuit blanche... Mais bon, j'en ai maintenant l'habitude.

    Je vais te donner quelques nouvelles de ton tonton Didier bien que je sois persuadée que, de là où vous êtes, vous le suivez de près, toi et ta cousine Annie.

    Il est sorti de l'hôpital après plus d'un mois de suivi intensif sans passer par la case "centre de rééducation respiratoire" qui ne lui serait d'aucune utilité vu qu'il ne peut plus vivre sans oxygène. Il a maintenant chez lui, en plus de la dose d'oxygène dont le débit a augmenté au repos comme à l'effort, un appareil sur lequel il doit rester branché toute la nuit et parfois dans la journée pour éliminer le plus possible les gaz carboniques trop présents dans son sang et un autre appareil qui lui permet de faire des aérosols et dont il a particulièrement besoin le matin pour pouvoir arriver à se lever.

    Il a, comme il dit, pris "un bon coup derrière les oreilles" et il sait pertinemment que son état ne pourra pas s'améliorer. Il s'en sort encore une fois haut la main.

    Une bonne nouvelle quand même : il vient avec nous en Alsace ; pour ce faire, la pneumologue lui a prescrit un fauteuil roulant. On est tous heureux car ça va lui changer les idées et nous vivrons bien sûr à son rythme.

    Depuis, ton papa de coeur et moi avons eu à table plusieurs fois des invités à la maison ; là aussi, ça change les idées.

    Jeudi dernier, je suis allée rejoindre mes ex collègues de la clinique vétérinaire ainsi que des bons clients de mon ex "chef" qui part à la retraite et qui a eu la surprise de voir tout ce monde rassemblé pour saluer sa libération du monde du travail.

    DSC_2496
    DSC_2501

     

    Ce midi, nous sommes allés manger, en compagnie de Bernadette, Elie et Serge à la Mule du Pape à Chateauneuf du Pape : un brin déçus de leur nouvelle carte et de la qualité des assiettes.

    Aujourd'hui, en fin de matinée, j'ai rendez-vous chez le psy sur les conseils du chirurgien qui m'a opérée début mars (- 13 kgs en 2 mois et plus de diabète) ; je ne sais vraiment pas ce que je vais lui raconter puisque je me sens bien dans ma peau et dans ma tête à ce niveau-là mais bon... A la rentrée de septembre, je m'inscrirai à l'aquagym et à la salle de sports.

    moi - 13 kgs

    Dès que ton papa de coeur rentre du travail, on file chercher Marie-Hélène chez elle et on va à Marseille rendre visite à son mari Georges actuellement enfermé en chambre stérile suite à une allo greffe de moëlle osseuse.

    J'ai déjà bien entamé la préparation de nos valises pour le départ en Alsace ; comme d'habitude, nous confierons notre maison aux bons soins, comme lors de notre semaine chez ta mamie, de notre neveu Patrick et de notre nièce Irène. Ben oui, par les temps qui courent, il vaut mieux avoir des gardiens.

    Vais-je te dire à quel point tu me manques, mon fils ? Tu le sais, j'en suis certaine. Sens-tu combien mon coeur se serre à chaque fois que je pense à toi et surtout au fait que je ne peux plus te voir et que ce sera ainsi pour tout le temps que durera mon passage sur cette terre ? Parfois, je me demande qui me donne la force de continuer malgré tout.

    Je t'aime, mon coeur.

    6ae49efa

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique