• La photo des derniers bouquets de fleurs que tu m'as offerts :

    pour Noël 2007

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    pour mon anniversaire en janvier 2008 alors qu'on venait d'apprendre ta deuxième maladie


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    avec ton frère pour la fête des mères 2008 alors que les résultats des cures de chimio n'étaient pas concluants


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    pour Noël 2008, tu n'étais plus parmi nous.




    votre commentaire
  • Ce matin, ta "tatie" m'a appelée ; au cimetière, Gilbert et moi avons mis un petit olivier en pot sur la tombe et j'ai acheté un gros pot qui servira de cache-pot et qu'elle va décorer avec des serviettes représentant des oliviers, des olives, des branches d'olivier, des bouteilles d'huile d'olive.

    Et j'ai fort pensé à toi quand j'ai regardé par la fenêtre vers 10h30 : on t'aurait forcément entendu râler de devoir rouler derrière des automobilistes qui ne sont pas à leur aise par un temps auquel ils ne sont pas habitués. Ton beau-père Gilbert a mis une heure pour revenir de son boulot alors que, d'habitude, il lui faut un petit quart d'heure.


    Pas rigolo quand on doit aller travailler mais beau. Regarde la photo que j'ai prise de la fenêtre de "ta" chambre quand tu habitais chez nous avant d'avoir ton chez toi :





    votre commentaire


  •  




     


    1 commentaire
  •  

                                                           

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                

               

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

     


    1 commentaire
  • et oui, Fabien, on est le 3 janvier 2009 et, vers 19 heures, ça fera 4 mois que tu auras quitté le monde des visibles.

    dur, dur de vivre cette absence de tous les jours même si je sais que tu es toujours près de nous.

    tout nous manque : tes arrivées impromptues à la maison (combien de fois ai-je espéré voir la porte s'ouvrir et toi apparaître ?), tes blagues, ta connivence avec Gilbert pour me faire "marcher", tes sourires, tes rires, tes râleries parce qu'oh oui, tu étais râleur, de te voir, de te toucher, bref tout...

    ce matin, avant d'aller travailler, je suis allée au cimetière avec les soeurs à Gilbert ; je sais que tu n'es pas là-bas, qu'il n'y a que l'urne contenant les cendres de ton corps physique mais bon, c'est le seul moyen, à part continuer à te parler, de te montrer qu'on t'aime toujours.

    ta photo sur le médaillon fixé dans le paysage de provence que nous avons fait graver me sourit comme pour me dire : mais je suis là, maman.

    je sais que tu es là, mon fils, et je t'aime.









    votre commentaire