• Je profite de mon repos du lundi matin pour venir te parler, mon fils.

    Une semaine dernière bien chargée au niveau du travail, que ce soit à la clinique ou chez mes deux particuliers. Ben oui, deux semaines d'absence, ça se voit. Mais bon, tout est rentré dans l'ordre et la routine.

    Cet après-midi, j'ai rendez-vous chez le dentiste et dans la foulée, j'irai faire ma B.A. du jour à la clinique vétérinaire.

    Mais déjà, il faut que je te dise que dimanche dernier, les amis et la famille ont fait irruption chez nous pour l'anniversaire de ton papa de coeur ; 65 ans, ça se marque, non ? Et toi, tu étais là, j'en suis sure car tu aimais trop ton papa de coeur. Il a été content de ce moment partagé.

    IMGP2267
    IMGP2268
    IMGP2269

    Mercredi après-midi, je suis allée avec Marie-Hélène au cinéma ; nous avons vu

    SILENT+HILL+REVELATION

    Je ne ferai pas de commentaires à part que voir ce film m'a permis de ne pas perdre le solde de la carte d'abonnement.

    Et puis, samedi après-midi, nous sommes partis pour les environs de Nîmes rendre visite à Hélène et Christian ; nous avons prolongé ce moment en mangeant des pizzas avec eux le soir.  Un moment bien sympa qui sera à renouveler avec eux comme avec Irène et Patrick. On est tellement ancrés dans des routines qu'on ne pense pas à ce genre de moments qui sont pourtant simples mais agréables.

    Hier, ton papa de coeur ne travaillait pas. Le temps était froid et venteux mais vers 12h30, nous avons pris notre courage à deux mains et nous sommes projetés vers un restaurant à Chateauneuf du Pape où il faudra qu'on retourne au beau temps pour manger sur la terrasse d'où nous découvrirons Avignon et les alentours. Une cuisine fine et délicieuse.

    01
    06
    03

    Maintenant, les projets :

    Si le temps n'est pas à la neige pour Noël, nous irons passer le réveillon et la journée du lendemain chez ta tata Evelyne et ton tonton Didier. Nous y verrons certainement ton cousin, ta mamie et peut-être la petite famille de Villeurbanne.

    J'ai commencé à préparer la fête que je donnerai fin janvier pour mes 60 ans ; la première fête qui aura lieu pour un de mes anniversaires. Je prends beaucoup de plaisir à réunir une cinquantaine de personnes qui danseront au rythme des musiques d'un D.J. et ce, jusqu'au bout de la nuit, je l'espère. Tu vois, j'avais dit que jamais plus je n'organiserai ce style de fête mais les contacts avec toi par l'intermédiaire de la médium et les livres que je lis sur la vie après cette vie m'ont faite changer d'avis. Ben oui, je la fais cette fête puisque tu seras là, autrement mais là... Et ton frère aussi sera là. Yes, je suis heureuse, heureuse, heureuse...

    Tu vois, mon coeur, pas de temps mort pour me laisser aller à la nostalgie, chose stérile pour l'esprit ; non, non, il faut que j'aille de l'avant et que je me batte pour que tu sois fier de moi maintenant et lors de nos retrouvailles.

    Ta présence physique me manque pourtant incommensurablement.

    16zj5

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Coucou, mon coeur. Je me décide enfin à venir te parler un peu ici.

    Nous sommes de retour de la croisière depuis mercredi soir. Des valises à vider, du linge à laver et puis, une certaine difficulté à se remettre dans le bain de la routine.

    J'ai repris le boulot hier matin, un vendredi qui est mon jour le plus hard. 8 heures de ménage chez les autres alors que je venais de passer 12 jours à ne rien faire qu'à m'occuper de moi. Bouh...

    Mais bon, comme dirait ton papa de coeur, il faut travailler pour avoir les moyens de repartir ; alors, on y va au boulot.

    Nous avons passé une merveilleuse croisière malgré la déception du départ quand nous avons appris que les deux escales en Israël étaient annulées ; on le comprend vu les évènements qui ont lieu là-bas mais bon, on avait choisi cette croisière pour Israël. Le parcours a donc été modifié et ces deux escales ont été remplacées par trois autres éparpillées entre la Grèce et la Turquie.

    Avant de partir, j'étais allée faire un tour sur Voyages forum et c'est là que j'ai croisé Joséphine que nous avons rencontrée pour de vrai sur le bateau ; c'est par son intermédiaire que nous avons également fait connaissance avec Pascale et Christian. Du coup, nous avons fait certaines excursions avec Costa mais d'autres par nous-mêmes en leur compagnie. De très bons moments partagés avec eux...

    Nous avons échangé nos coordonnées et garderons contact avec eux comme nous gardons contact avec Claudine, Willy, Gisèle et Maurice rencontrés lors de notre première croisière. Tu vois, mon fils, les voyages nous font connaître de belles personnes.

    DSCF4082
    DSCF3783
    IMGP2053
    IMGP2054
    IMGP2215
    DSCF4078

    Demain, c'est l'anniversaire de ton papa de coeur ; chuuuuuuuut ! Pour marquer le coup, j'ai commandé un gâteau et mis le champagne au frais. Les amis et la famille arriveront vers 17h pour partager ça avec nous. Je pense qu'il va être surpris. Je te raconterai ça la prochaine fois.

    Merci pour tous tes petits signes qui m'encouragent à aller de l'avant, mon fils. J'attends avec plus de sérénité le bout de ma route pour te retrouver.

    gifs-amour-aime-img

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Me revoilà, mon coeur. Je remercie Marie-Rose de m'avoir donné son avis mais je ne peux m'empêcher de venir te parler ici. J'ai trop l'impression, si je ne le fais pas, de couper un des liens qu'il me reste avec toi. Et je ne pense pas non plus te retenir et te rendre malheureux parce que, dans ma vie présente, je ne fais pas que pleurer et me plaindre. Les livres que j'ai lus sur la vie après la vie ainsi que les contacts que j'ai eus avec toi par l'intermédiaire de la médium -qui m'a dit, entre parenthèses, que tu es bien là où tu es et que tu évolues très vite- m'ont beaucoup aidée et je suis maintenant convaincue que je vais te retrouver au bout de ma route sur cette terre. Donc, j'occupe du mieux que je peux le temps qu'il me reste à vivre même si j'ai, de temps en temps, des coups de blues dus au manque de ta présence physique.

    Pour preuve, le week-end dernier, nous l'avons passé en compagnie de tes tatas et tontons ; avec eux, nous sommes allés manger le repas cochonnailles dans notre ferme auberge préférée. Avec eux et d'autres puisque nous étions 33 à table (tiens, des 3 !).

    IMGP2021
    IMGP2023
    IMGP2026

    Nous nous sommes régalés comme d'habitude et je suis heureuse de les avoir entendus dire qu'ils reviendraient bien manger l'agneau de Pâques fin mars. Ben oui, encore une bonne soirée en vue... J'aime les projets parce qu'ils me tirent vers l'avant.

    Tiens, demain matin, nous prenons la route pour Nice aéroport où nous garerons la voiture avant de monter dans une navette Costa en direction de Savone (Italie). Là, nous embarquerons sur le Costa Pacifica pour 12 jours de croisière qui nous mèneront en Grèce, en Israël, en Turquie et en Italie. 12 jours à ne rien faire que des excursions et se faire chouchouter. Bien sûr, je te raconterai ça à notre retour en fin de mois.

    Pacifica4

    Et du coup, c'est encore Marie-Hélène et Georges qui s'y collent pour venir garder la maison ; ben oui, tu sais, par les temps qui courent, mieux vaut être prévoyants...

    Ce soir, je vais essayer de joindre ton frère pour une petite "causette" avant notre départ. T'ai-je dit que fin janvier, il viendra quelques jours à la maison à l'occasion de mon passage dans le rang des sexagénaires ? C'est le plus beau cadeau qu'il pouvait me faire. Et toi, mon fils, je sais que tu seras là aussi ce jour-là.

    Je vais me préparer parce que j'ai rendez-vous chez le dentiste pour une dent qui part en morceaux (ben tiens, juste avant mes congés), puis avec ma coiffeuse et avec le généraliste. Entre tout ça, il me faut finir les bagages. Une journée bien occupée, tu vois. Je ne manquerai pas non plus d'aller faire un tour sur ton monument.

    Je t'aime, mon grand.

    3089998003_1_3_sfiWA9mP

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Nous sommes de retour de notre petit séjour chez nos amis Gisèle et Maurice à Lézignan Corbières. Nous avons passé un très bon moment en leur compagnie et recommencerons en début d'année prochaine mais là, ce sont eux qui nous rendront visite.

    Le 1er novembre, nous sommes allés fleurir ton monument ; Marie-Hélène y avait déposé un petit rosier rouge dont les fleurs brillaient avec les gouttes de pluie qui était tombée. C'est là que ton papa de coeur et moi avons eu une pensée pour ton sourire qui aurait accompagné ta phrase "mais qu'est-ce que c'est que toutes ces salades ?"

    IMGP2015

    Pendant les trajets aller et retour d'hier, j'ai dévoré un livre d'Elisabeth Kübler-Ross "la mort est un nouveau soleil" ; il n'a fait que me conforter dans ce à quoi je crois aujourd'hui après mes contacts avec la médium de Paris, à savoir que tu continues à vivre près de nous et que tu attends notre retour dans ce monde que nous avons quitté pour essayer de grandir sur terre.

    Par contre, il m'a donné aussi plus de regrets de n'avoir pas su à l'époque de ton départ ce que je sais maintenant ; j'aurais pu te rassurer quand tu m'as dit "j'ai peur" et t'expliquer qu'en fait, tu allais retourner là d'où l'on vient tous et où nous nous retrouverons tous.

    Quelques extraits du livre :

    Lorsque quelqu'un a une expérience du seuil de la mort, il ne peut regarder la lumière que très brièvement. Et il faut qu'il retourne tout de suite sur terre. Mais lorsque vous mourez -je veux dire mourir définitivement -, ce contact entre le cocon (le corps terrestre) et le papillon (l'âme) que l'on pourrait comparer à un cordon ombilical est rompu. Après, il n'est plus possible de retourner dans le corps terrestre. Mais vous ne voulez de toute façon pas y retourner car lorsqu'on a vu la lumière, personne ne veut plus revenir. Et dans cette lumière vous vous rendez compte pour la première fois de ce que l'homme aurait pu être. Vous y vivez la compréhension sans jugement, vous y vivez un amour inconditionnel, indescriptible. Et dans cette présence que beaucoup appellent Christ ou Dieu, Amour ou Lumière, vous réalisez que toute votre vie ici-bas n'est qu'une école par laquelle vous devez passer, que vous devez y apprendre certaines choses et sortir victorieux de certaines épreuves. Quand vous avez terminé le programme et réussi les examens, vous pouvez rentrer.

    Beaucoup demandent : "pourquoi de si beaux enfants doivent-ils mourir ?". La réponse est tout simplement que ces enfants ont appris en peu de temps ce qu'ils avaient à apprendre. Et selon les personnes, il s'agit de choses tout à fait différentes. Mais chacun doit apprendre une chose avant de pouvoir retourner là d'où il vient, c'est l'amour inconditionnel. Lorsque vous l'avez appris et pratiqué, vous avez réussi le plus important des examens....

    Maintenant vous savez que lorsque votre maison a brûlé, que votre enfant est décédé, que votre mari a été blessé ou que vous-même avez eu une attaque d'apoplexie, il s'agissait de coups du sort à messages représentant des possibilités pour grandir, grandir en compréhension, en amour, en toutes choses que nous avons encore à apprendre.....

    La plupart des gens considèrent leurs conditions de vie comme difficiles, leurs épreuves et tourments, leurs terreurs et toutes leurs pertes comme une malédiction, une punition de Dieu, quelque chose de négatif. Si seulement on pouvait comprendre que rien de ce qui nous arrive n'est négatif, et je souligne : absolument rien ! Toutes les épreuves et souffrances, même les pertes les plus importantes ainsi que tous les évènements dont on dit par la suite "si je l'avais su avant, je n'aurais jamais cru pouvoir tenir le coup" sont toujours des cadeaux. Etre malheureux et souffrir est comme forger le fer rouge. C'est l'occasion qui nous est donnée pour grandir. C'est la seule raison de notre existence sur terre. On grandit lorsqu'on est malade ou lorsqu'on souffre, lorsqu'il faut faire face à une perte douloureuse. On grandit si l'on ne se met pas la tête dans le sable mais qu'au contraire on accepte la souffrance en essayant de la comprendre, non pas comme une malédiction ou une punition, mais comme un cadeau fait dans un but précis.....

    TU m'as faite grandir, mon coeur, mais ta présence physique me manque à la folie. Je m'accroche à la pensée que notre séparation visuelle, auditive... n'est que temporaire et que nous nous retrouverons quand j'aurai appris ma leçon.

    Je t'aime, mon fils.


    votre commentaire
  • Fête des saints aujourd'hui et donc la tienne ; cet après-midi, nous irons chercher des fleurs pour les déposer sur ton monument, mon coeur.

    Et puis, jour férié pour moi même si j'ai du linge à repasser pour mon patron vétérinaire ; le week-end dernier, il a reçu une de ses filles et ses amies : des paires de draps à repasser maintenant. Ton papa de coeur travaille ce matin puisque plus ça va et moins les grandes surfaces appliquent la fermeture des jours fériés ; les moyennes et petites surfaces sont donc bien obligées de suivre.

    Samedi soir, nous sommes allés fêter l'anniversaire de la fille de Noëlle et Lucien ; un bon moment duquel nous sommes rentrés à 3h le matin passés (3h heure d'été puisqu'il était ce jour là 2h heure d'hiver).

    Hier, j'ai appris que ton tonton Didier sera de la soirée "cochonailles" dans notre ferme auberge préférée le 10 novembre ; je ne crois pas t'avoir dit qu'il suit le chemin de ton papi (son papa) que tu as rejoint : il a maintenant la grande bonbonne d'oxygène à la maison sur laquelle il se branche quand c'est trop dur pour lui de respirer ; et pour sortir, il a une petite bonbonne d'environ 3h d'autonomie.

    Pour qu'il puisse venir chez nous ce week-end là, la société qui lui livre l'oxygène lui fournira plusieurs petites bonbonnes. Et ce sera pareil pour ma fête d'anniversaire.

    Ouf, j'ai bien cru qu'il ne pourrait plus venir chez nous.

    Et puis, on vient d'apprendre que la petite fille (18 ans) de nos amis Marie-Hélène et Georges va être opérée, le 12 décembre prochain, d'un cancer du rein ; il a été découvert par hasard à l'occasion d'un examen pour une grosse toux persistante et des douleurs dans la cage thoracique. On croise les doigts pour que l'opération soit une réussite et que le problème s'arrête là.

    ça fait peur, mon fils. On t'annonce maintenant que tu as un cancer comme on t'annonçait, il y a des années en arrière, que tu avais une grippe.

    Je viens de réserver les excursions que nous ferons pendant notre croisière ; ça approche à grands pas puisque dans 17 jours, nous monterons sur notre navire de luxe.

    Costa-Pacifica-1505

    Une croisière qui enchante ton papa de coeur qui découvrira, comme il dit, le berceau de la civilisation en suivant le parcours du Christ.

    Ce dimanche après-midi, nous prendrons la route en direction de Lézignan Corbières pour y rencontrer un couple d'amis que nous nous sommes faits lors de notre première croisière ; nous serons de retour lundi dans la soirée et dans la foulée, j'irai faire le ménage à la clinique vétérinaire.

    Voilà, mon fils, je vais petit déjeuner et puis me caler derrière la table à repasser jusqu'au retour du boulot de ton papa de coeur.

    images

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires