• Me voilà enfin, mon ange. 15 jours d'absence sur ce blog mais tu n'étais pas absent de ma tête et de mon coeur. Bien au contraire...

    Il y eu ce dimanche de la fête des mères qui m'a fait sentir plus fort que d'habitude le manque de ta présence physique. Pas ton sourire ce jour-là, ni le bouquet de fleurs que tu ne manquais pas de m'offrir puisque, pour toi, j'étais ta mère avant tout et malgré tout. Bien sûr que je ne suis pas la mère parfaite (y a-t-il quelqu'un de parfait sur cette terre ?) mais je t'ai aimé et je t'aime encore de tout mon coeur. J'aurais donné ma vie pour toi ; qu'il est dur maintenant de la vivre sans toi !

    Je veux garder la tête haute pour toi en me souvenant de ton courage ; j'ai fini d'avaler des antidépresseurs et je poursuis tant bien que mal ma route en faisant des projets qui me tirent vers l'avant, cet avant qui me rapproche de mes retrouvailles avec toi.

    Ta tata Evelyne, ton tonton Didier et ta mamie étaient à la maison ce dimanche-là ; le bouquet que m'a offert ton papa de coeur aussi : il est plein d'attentions envers moi et il a tenté à sa manière de me consoler de l'absence de mes fils.

    Le mardi soir qui a suivi, c'était l'anniversaire de ta tata Evelyne et ta mamie nous a tous invités chez Dame l'Oie à Pernes les Fontaines ; comme d'habitude, on s'est régalés.

    IMGP3651

    Le lendemain soir, c'est ton papa de coeur qui nous a emmenés à La Mule du Pape à Chateauneuf du Pape ; une bonne soirée.

    Samedi dernier, c'était le grand jour : la fête pour les 60 ans de ton tonton Didier et, par la même occasion, pour les 54 ans de ta tata Evelyne.

    Anniv Didier Evelyne 118
    Anniv Didier Evelyne 127
    Anniv Didier Evelyne 173
    Anniv Didier Evelyne 215
    Anniv Didier Evelyne 487
    Anniv Didier Evelyne 473

    Une nuit inoubliable avec une ambiance d'enfer et des moments de grosse émotion... Notre groupe d'amis du Sud a arrêté de danser vers 6h le matin du dimanche et, le temps qu'Eric, le DJ, remballe son matériel, nous nous sommes couchés à plus de 8h. Debout à 11h pour aller finir les "bons restes" et nettoyer la salle.

    Lundi soir, ton papa de coeur et moi nous sommes retrouvés dans une maison vide ; et depuis, je "redescends sur terre" et je remets doucement en ordre la vaisselle, les draps, bref la maison...

    Un bon moment qui a passé encore bien trop vite mais qui a comblé ta tata Evelyne et ton tonton Didier qui parlent de fêter dans le Sud leurs 40 ans de mariage ; si tout va bien dans 4 ans pour l'état de santé de ton tonton Didier mais bon... on y croit, on y croit.

    Ce soir, nous sommes invités chez Bernadette et Elie avec Marie-Hélène et Georges. Une petite soirée entre amis dont nous ne rentrerons pas tard puisque ton papa de coeur se lève à 6h demain matin, travail oblige.

    Je t'aime, mon fils.

     

     

     


    votre commentaire
  • Et bien, mon bébé, me voilà de nouveau à te parler ici.

    Je suis bientôt au bout de mes anti-dépresseurs et petit à petit, je reprends pied dans la dure réalité qu'est ton absence physique ; ces "drogues" me faisaient vivre dans un monde parallèle, un peu comme si ce cauchemar n'était pas mien.

    Une grosse nostalgie m'envahit quand je pense qu'il y a six ans, il me suffisait de traverser la rue pour aller te parler chez toi ou de t'appeler pour te voir arriver chez nous. Ces moments me manquent à la folie.

    Bien sûr, je sais que tu es toujours là et j'en ai encore eu la preuve quand nous sommes arrivés dans notre hôtel au Tyrol : chambre attribuée à notre couple = la chambre 103. Encore un chiffre qui finit par 3.

    Ce matin, retraite oblige et coucher tard aussi, mes yeux se sont ouverts pour regarder le réveil à 8h23.

    Hasards me diront certains. Et bien qu'ils disent ce qu'ils veulent, moi je sais que c'est toi qui me guide pour me montrer que tu es toujours dans ma vie.

    Au Tyrol, ça m'a fait tellement plaisir que je suis allée allumer une bougie pour toi et une autre pour ta cousine Annie dans la superbe église du village. Le dimanche qui a suivi, j'en ai mis une autre dans l'église de Balaruc les Bains.

    Hier soir, nous sommes allés manger chez Thierry, mon ex chef préféré de la clinique vétérinaire ; une bien bonne soirée pendant laquelle ton papa de coeur a retrouvé de vieux sorguais. Souvenirs, souvenirs au programme des discussions.

    Et puis, ce midi, ton papa de coeur est rentré à la maison avec un bouquet de roses à la main. Pour quelle occasion, lui ai-je demandé ? Aucune sinon te faire plaisir, m'a-t-il dit. Je sais qu'il voit la fête des mères arriver et qu'il sait les émotions intérieures qui vont m'envahir ce jour-là. Mais comme d'hab, j'essaierai de ne rien montrer.

    IMGP3648

    Ta mamie, ta tata Evelyne et ton tonton Didier seront là puisqu'ils arrivent samedi matin pour une dizaine de jours ; et oui, nous faisons la fiesta le 31 pour fêter les 60 ans de ton tonton Didier. Il sera entouré par une cinquantaine de personnes et notre DJ préféré, Eric, allumera le feu ce soir-là.

    Cet après-midi, je suis allée au rendez-vous du spécialiste à la clinique Fontvert ; la cicatrisation de ma cheville et de mon genou suit son cours. C'est long, m'a-t-il dit, et ça devrait être complètement guéri dans une paire de mois. Une paire ??? Dans deux mois, quoi. Ben dis donc ! Remarque, la poussière n'a pas le temps de s'accumuler sur les rampes auxquelles je m'accroche pour monter ou descendre les escaliers chez nous.

    Je me suis "vengée" en réservant un séjour 3 jours savoureux de Smartbox, coffret qui m'a été offert par mes deux frères et ta mamie à l'occasion de ma fête de retraite ; nous partirons donc du 22 au 25 juillet (j'ai prolongé le séjour d'une nuit) à Prats de Mollo la Preste en Languedoc Roussillon.

    Nous rentrerons juste pour vider les valises et faire tourner les lessives le samedi avant de rejoindre les cars Ginhoux le dimanche matin pour notre journée sur le Canal du Midi avec les amis.

    Tu vois, mon fils, on profite, on profite. Je disais l'autre jour au psy que maintenant, je vis pour deux (toi et moi).

    Ta présence me manque trop, trop, trop.....

    images

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Nous voilà de retour, mon coeur, après une semaine de vadrouille.

    Je vais commencer par souhaiter un bon anniversaire à ton tonton Hervé ; je ne sais pas s'il me lit ici mais ta tata doit le faire.

    Nous avons passé de supers moments au Tyrol ; j'avais regardé la météo pour là-bas avant de partir et elle nous annonçait de l'eau et encore de l'eau. De l'eau, nous en avons eu le mercredi mais les jeudi, vendredi et samedi n'ont été que des journées ensoleillées qui nous ont permis de profiter pleinement des excursions.

    Nous avons visité la vallée du Zillertal et le seul regret que j'ai eu, c'est que la multitude de géraniums qui fleurissent les balcons en été et que nous avions vus lors de notre séjour dans la région de Saint Johann n'étaient pas encore sortis.

    Déjeuner sur la route du retour (1)
    Les mondes du cristal à Swarovski (10)
    Les piliers de bar
    Les z'hommes
    Repas libre sur la route du Tyrol
    Sur le Nordkette à 1900m d'altitude (1)
    Sur le Nordkette à 1900m d'altitude (2)

    Nous sommes rentrés samedi soir vers 21h alors que nous sommes partis de Gotzens vers 7h le matin ; un trajet qui paraît bien long dans un bus où nous ne pouvons pas bouger de nos sièges.

    Pendant ce séjour, j'ai pas mal souffert de ma cheville et de mon genou "entorsionnés" ; du coup, j'ai vu hier mon généraliste qui m'envoie faire un échodoppler des membres inférieurs vu que j'ai du diabète et que ma jambe et mon pied gauche sont toujours enflés (ce soir), puis consulter un spécialiste à la clinique Fontvert (jeudi 22). En attendant, je continue de boîter.... Pas bien grave tout ça en rapport des souffrances que tu as endurées.

    Ton tonton Didier a prévu d'emmener sa carte d'handicapé pour marquer une table spéciale dont je ferai partie lors de sa fête d'anniversaire, ainsi que son fils qui a des problèmes de genou et sa femme qui a des problèmes de pied. Lol. Il m'a faite rire quand il m'a dit ça.

    Dimanche, nous sommes allés avec Bernadette et Elie rejoindre Noëlle et Lucien à Balaruc les Bains ; là aussi, nous avons eu la chance d'avoir du beau temps et avons passé une bonne journée.

    IMGP3644

    Hier, le téléphone a sonné : c'était Thierry, mon ex chef à la clinique vétérinaire, qui nous invite à manger chez lui mercredi 21 au soir ; seront également là, sa compagne Patricia, son voisin Pierre et sa femme.

    Ton papa de coeur a repris le travail ce matin après une dizaine de jours d'absence ; pendant les congés, il a reçu un appel au secours de ses employés qui n'acceptent pas la façon de faire du chef boucher qui devrait remplacer ton papa de coeur : il passe une grande partie de son temps de travail à téléphoner et à fumer pendant que les autres se démènent pour faire tourner le rayon. Bref, à suivre mais je pense que ton papa de coeur a été accueilli à bras ouverts ce matin.

    Voilà, mon ange, je vais sortir la planche à repasser et la grosse corbeille de linge qui m'attend.

    aca86933

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • La dernière fois que je t'ai parlé ici, mon coeur, je t'avais dit jouer relâche dans mon canapé tout le dimanche afin de reposer ma cheville et mon genou "entorsionnés". Et bien, en fait, nous avons invité Marie-Hélène et Georges à nous accompagner le midi chez Courtepaille où j'ai dégusté leur andouillette cuite au feu de bois et puis, après le repas, Marie-Hélène et moi sommes rentrées chez elle pour jouer au scrabble pendant que nos hommes se rendaient à une exposition dédiée à la moto à Vedène. Un bon dimanche...

    Le mardi qui a suivi, ton papa de coeur et moi sommes allés au cinéma voir

     

    qu-est-ce-qu-on-a-fait-au-bon-dieu-affiche-52e13866da5d1

    De bons moments de rire qui font du bien et oublier le reste...

    Vendredi, nous étions invités, de dernière minute, à manger chez Marie-Hélène et Georges ; un repas léger, lui avions-nous dit. Donc, au menu, pissaladière et salade verte suivies de lasagnes faites maison, du plateau de fromages et d'un gâteau à la crême. oups....

    Le 1er mai, nous sommes allés sur ton monument pour te porter du muguet et d'autres fleurs qui je l'espère fleuriront tout l'été ; samedi, nous y sommes retournés pour y mettre les plantations de ton papa de coeur : des barquettes de pourpiers.

    IMGP3421
    IMGP3418

    Hier, j'ai fini de préparer notre valise car, demain matin à 4h, nous serons au garage Ginhoux d'Orange pour une virée de 5 jours dans la vallée du Zillertal au Tyrol ; j'emmène la caméra et l'appareil photo pour en rapporter des souvenirs. Le dimanche qui suivra nous verra prendre la route avec Bernadette et Elie pour rejoindre Noëlle et Lucien à Balaruc ; nous passerons la journée avec eux.

    Pendant ce temps-là, c'est Marie-Hélène et Georges qui s'y colleront pour surveiller notre maison ; par les temps qui courent, il vaut mieux ne pas laisser une maison inoccupée.

    J'aurai plein de choses à te raconter après ça, mon fils.

    Je t'emmène bien sûr avec moi dans ma tête et dans mon coeur quoique tu ne les quittes jamais, comme ton frère.

    J'arrête petit à petit les anti-dépresseurs, ce qui amène de petits inconvénients mais bon... dans l'immédiat, je ne lâche pas le Xanax fait pour les angoisses.

    Amour pour l'éternité, mon ange.

    0_45d9a_bfe6f893_L

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Ton papa de coeur dort encore ; c'est son dimanche de repos et je le laisse se reposer. Alors, j'en profite pour venir t'écrire quelques lignes.

    Depuis ma chute dans l'escalier, je suis un peu bloquée car mon état ne s'est pas beaucoup amélioré ; j'en suis la seule responsable puisque je n'ai pas écouté les conseils du médecin des urgences de l'hôpital qui m'avait conseillé de laisser l'atèle à la cheville une douzaine de jours ; et moi, au bout de 5 ou 6 jours, je ne l'ai plus mise sous prétexte qu'elle me tenait trop chaud.

    Vendredi, j'avais donc rendez-vous avec mon ostéopathe qui m'a gentiment "engueulée" ; son verdict qui ne m'avait pas été précisé par l'hôpital (puisque maintenant on te donne ton traitement mais sans te dire ce que tu as exactement) : entorse du genou et de la cheville. Elle m'a gardée une bonne heure et demie avec elle pour me remettre le dos en place par la même occasion et m'a donné ses consignes : remettre l'atèle à la cheville jour et nuit pendant au moins 6 jours, puis 20 minutes de glace par jour sur la cheville et le genou suivies d'un massage au gel Voltarène. Après, même punition jusqu'à mon départ au Tyrol sauf que j'aurai le droit de retirer l'atèle la nuit.

    Bon, je l'écoute parce que ce serait bête de ne pas pouvoir profiter des excursions au Tyrol.

    Tout ça ne m'a pas empêchée d'aller, avec ton papa de coeur, au restaurant mercredi soir dernier avec un coffret cadeau "dîner romantique" qu'un de mes frères nous avait offert. Petit restaurant que nous avions choisi sur Bedoin, au pied du Mont Ventoux. Nous nous sommes régalés et n'avons qu'une chose à reprocher : la presque demi heure que nous avons dû patienter entre le fromage et le dessert. Je pense que nous y retournerons quand même au beau temps 2015 quand ton papa de coeur sera "à la retraite" et que la terrasse de ce restaurant d'où nous aurons une vue superbe sera ouverte.

    10010615_10201973109554643_1387464160108390634_o
    10010411_10201973110114657_8764768902762143795_o

    Ce dimanche, je vais donc jouer relâche devant la télé, assise dans mon canapé avec la jambe gauche allongée sur la table du salon. Bouh ! Ton papa de coeur ira certainement, si le temps le permet, faire un petit tour en moto.

    Ce matin, j'ai lu le dernier article du blog écrit par la maman de Zoé, une petite fille de 5 ans venue te rejoindre il n'y a pas longtemps. Elle souffre de l'absence physique de sa fille. Que lui dire sinon que cette douleur n'ira pas en s'améliorant mais plutôt le contraire ?

    Je m'ennuie de toi, mon coeur.

    01sgv6c7

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire